Qu’est ce qu’un Demodex et la démodécie chez le chien ?

Les maladies de peau sont très fréquentes chez le chien. On connait la pyodermite, causée par la présence d’une bactérie infectieuse, la gale, ou bien la leishmaniose, qui sont des maladies parasitaires comme la démodécie…

 

La démodécie, qu’est-ce que c’est ?

Le Demodex canis est un acarien provoquant chez le chien une maladie parasitaire appelée démodécie. L’organisme du chien régule le nombre de ces parasites présents dans sa peau mais quand il ne parvient pas le contrôler, les parasites se multiplient et créé une dermatite, une inflammation de la peau qui entraîne la chute du poil et des surinfections bactériennes. Les parasites demodex du chien se nourrissent du sébum présent sur la peau.

Il faut savoir que 85% des chiens sont des porteurs sains de ce parasite, mais qu’il est impératif de traiter le chien lorsque les symptômes deviennent graves. La prédisposition au parasite Demodex chez le chien est souvent héréditaire. En revanche, la démodécie du chien n’est pas contagieuse, ni pour le chien ni pour l’homme.

Quels sont les symptômes de la démodécie du chien ?

Les chiens dont le système immunitaire est déficient ou affaiblit par une autre maladie contractent plus facilement la démodécie. Les symptômes de la démodécie du chien sèche se caractérisent par la perte de poils et la présence de pellicules. On voit apparaître sur la peau des plaques rouges, ou simplement des zones rougeâtres. Elles peuvent être localisées à certains endroits du corps du chien, comme par exemple autour des babines (l’alopécie) et la face, ou bien répandues sur toute la surface de la peau. On n’observe pas obligatoirement des démangeaisons.

En plus des plaques rouges et de la perte de poils du chien, certains signes extérieurs nous alertent. Le chien est abattu, fatigué, déshydraté, amaigri. On remarque une perte d’appétit et d’énergie. La démodécie du chien peut entrainer une insuffisance rénale.

La démodécie du chien suppurée est l’infection bactérienne de la démodécie sèche. Des lésions et des croûtes suppurantes apparaissent sur la peau sur l’ensemble du corps. Si elle n’est pas soignée, la maladie suppurée peut entraîner le décès de l’animal. Pour être certain que l’animal est contaminé, le vétérinaire réalise des raclages cutanés aux niveaux des lésions afin d’observer le demodex sur le chien au microscope.

Possédant des défenses immunitaires faibles, le chiot est plus facilement infecté par le Demodex lors de l’allaitement avec sa mère, la chienne pouvait être une porteuse saine du parasite. Toutefois, certaines races de chiens sont connues pour une peau atopique, c’est-à-dire sujette aux manifestations inflammatoires cutanées, et donc plus susceptibles de contracter l’infection : le shar-peï, le beagle, le boxer, le westie, le scottish terrier, le teckel, le chow-chow, le dalmatien, le dogue allemand, le berger allemand et le braque de Weimar.